À enfants sains, parents heureux !

Famille heureuse

Voici un article intéressant de Suzanne Powell, psychiatre spécialiste de la médecine orthomoléculaire, qui nous invite à réfléchir sur l'importance de l'alimentation de nos enfants, pour protéger leur santé.

 
Nous souffrons tellement pour nos enfants quand ils sont malades ! Combien de nuits blanches, combien de visites chez le pédiatre avec le cœur serré, combien de craintes de se tromper! Qui a dit qu'il était amusant d'élever un enfant? Mais malgré ça, nous continuons à dire: «J’oublie tout quand mon enfant me sourie comme ça!  »

Bien souvent, la source des problèmes les plus courants est l’alimentation ou, plutôt, les additifs artificiels. Les troubles associés les plus fréquents sont : mucosités constantes, bronchite, rhumes réguliers, otites, asthme, irritabilité, hyperactivité, infections urinaires, constipation, diarrhée, refus de manger, etc.

 

LES ERREURS LES PLUS COURANTES

1- Vouloir insister à donner des produits laitiers d’origine animale. Ce sont parmi les produits qui donnent le plus de réactions allergiques à tous les âges. Quand un enfant produit une grande quantité de mucosités, qu’il a souvent la diarrhée, qu’il a tendance à avoir des vomissements ou de l'asthme, ce sont les signes d'une réaction allergique ou d'intolérance aux produits laitiers dans la plupart des cas.

Quand on supprime le lait de vache, tous les symptômes disparaissent généralement comme par magie. Il y a d'autres laits végétaux adaptés aux enfants, comme le lait de soja pour enfant. Vous pouvez également préparer ou acheter des laits végétaux de toutes sortes et pour tous les âges dans les magasins d'aliments diététiques, et vous pouvez même acheter des laits provenant de l'agriculture biologique pour ceux qui sont plus sensibles à certains produits chimiques.

 

2- La suralimentation. Un enfant malade n'a pas faim et le forcer à manger ne fera qu'aggraver son état. La fièvre demande seulement des liquides.

La fièvre est une réaction d'auto-défense parce que, avec l’augmentation de la température, certains micro-organismes meurent, les défenses se mettent en marche et le corps lutte contre l’origine du problème. Si nous apportons des aliments solides, l’appareil digestif va devoir faire un effort supplémentaire, la température du corps de votre enfant augmentera encore plus et la digestion sera mauvaise avec toutes ses conséquences (diarrhée et/ou constipation, flatulence, vomissements, etc.).

Il est préférable de donner à votre enfant des jus naturels de pomme ou de poire, ou des infusions légères de camomille ou de menthe. Votre petit demandera à manger lorsque son appareil digestif sera capable de le digérer correctement.

Un enfant obèse sera un adulte malade. Il faut suivre des horaires de repas et éviter le grignotage.

 

3- Les sucreries. Il est très fréquent de voir des enfants en train de jouer au parc en mangeant un paquet de chips ou des bonbons. Et après, les parents prétendent que leurs enfants mangent bien à la maison, sans qu’il n’y ait de bagarre ou de larmes lorsqu’ils s’asseyent devant une assiette de légumes ?

Tout d'abord, les bonbons coupent la faim. Ils entrainent de la nervosité qui est suivie d'une baisse du taux de sucre dans le sang ce qui provoque mauvaise humeur, apathie ou somnolence. Finalement, les bonbons sont chargés de colorants artificiels qui produisent irritabilité et hyperactivité, comme dans le cas du colorant jaune (tartrazine), qui est également une substance qui provoque de l'asthme chez les plus sensibles. On peut trouver ce colorant dans les crèmes dessert ou les flans, dans les bonbons jaunes, les gâteaux ou les aliments transformés, qu'ils soient sucrés ou salés.

Les paquets de chips ont aussi des inconvénients s’il s’agit de chips parfumées, vu qu’elles ont des arômes artificiels comme le glutamate monosodique, l’un des arômes les plus allergisants,  qui provoque des symptômes de gastro-entérite, des maux de tête, des nausées, des flatulences et les ballonnements. Les symptômes typiques du syndrome du restaurant chinois! La même substance se trouve dans tous les aliments préparés qui ont cette saveur si riche, si savoureuse… Les soupes, les pastilles de bouillon cube, les aliments prêts à manger, la nourriture chinoise, certaines pizzas, les sauces en pot, les snacks en paquets et toutes les sortes de chips de tous les goûts que les enfants aiment tant.

Si les parents choisissent de donner ce genre de snacks, il est préférable que ce soient des chips sans sel et rien d'autre, qu’ils donneront à leurs enfants de temps en temps, mais pas tous les jours. Il est préférable d'éviter les sucreries jaunes ou rouges, ou celles à la saveur de fraise, car elles ont les additifs les plus problématiques pour les enfants et les adultes qui y sont sensibles.

 

4- Les boissons du type Cola en canettes. Ces boissons contiennent de la caféine, elles excitent le système nerveux, provoquent des caries, contiennent des colorants, créent des troubles digestifs, sont addictives, coupent la faim, décalcifient et peuvent provoquer des maux de tête. Même les boissons light sans sucre sont mauvaises parce que les édulcorants artificiels qu’elles contiennent peuvent provoquer des troubles graves et des maladies auto-immunes telles que le lupus, qui est lié à l'aspartame. Le sorbitol, autre édulcorant commun, peut aussi produire un effet laxatif non désiré. Il est préférable d'offrir à vos enfants des jus fraîchement pressés, ou des jus sans sucres ajoutés.

 

Conseils pratiques

- Ne pas donner de desserts, sauf une pomme ou une poire.

- Ne pas manger entre les repas, ne pas picorer.

- Prendre l’habitude de manger des fruits, de la salade et des légumes tous les jours.

- Ne pas donner de friandises à table comme récompense.

- Si votre enfant n'a pas faim, proposez-lui uniquement des fruits ou des jus pour refroidir son intestin.

- Soyez de bons exemples pour vos enfants, nous sommes leurs modèles préférés. 

banner bebe