10 réponses sur les médicaments

Quand doit on donner des médicaments et des antibiotiques aux enfants ?

Être très prudente et lire la notice sont les règles basiques pour prendre des médicaments de façon adéquate, particulièrement pour les plus jeunes. Voici les réponses aux questions les plus courantes.

 

Antibiotiques, antipyrétiques, suppositoires, comprimés... Les questions sur les médicaments sont fréquentes chez les mamans quand elles doivent donner un médicament à leurs enfants. Nous vous donnons les réponses aux questions les plus courantes.

 

Pour traiter les troubles les moins graves, est-il permis d'utiliser l’ « automédication » ?

Il faut consulter votre pédiatre. Avec les médicaments destinés aux enfants, il faut éviter l'automédication. Il est essentiel de lire la notice et de vérifier la concentration du médicament. Certains médicaments sont présents sur le marché avec différentes concentrations : en général, l’une est destinée aux enfants les plus jeunes et l’autre aux plus grands. Le danger réside dans l’administration à l’enfant d’une dose excessive de médicament, ce qui peut entraîner d’éventuels effets secondaires, tels que des troubles gastro-intestinaux, des tremblements et, dans les cas les plus graves, des convulsions.

 

Les antipyrétiques : dans quels cas sont-ils nécessaires et comment les administrer ?

La fièvre est un mécanisme de défense qui aide le système immunitaire à combattre les infections. Si la hausse de la température est modérée, il n'est pas nécessaire d'intervenir immédiatement. L'indication consiste à administrer l’antipyrétique lorsque la température atteint ou dépasse 38,5°C. En cas de mesure de la fièvre par voie rectale, on calcule 0,5°C de moins. Les principes actifs qui sont appropriés pour les enfants sont le paracétamol et l'ibuprofène. Ils doivent être administrés en prêtant une attention particulière aux horaires et aux doses, qui doivent être calculées en fonction du poids et de l'âge de l'enfant.

 

Lorsque l’enfant a une forte fièvre, on a tendance à penser que l'antibiotique est le remède le plus approprié. Est-ce vrai ?

Les antibiotiques sont des médicaments qui peuvent guérir les infections bactériennes, en tuant les bactéries et/ou en empêchant leur prolifération. Toutefois, ils ne sont pas efficaces pour lutter contre les infections d’origine virale : le système immunitaire peut éliminer le virus de façon autonome, de telle sorte que l’administration d’un traitement antibiotique à l’enfant signifierait l’exposer aux effets secondaires d’un médicament qui ne sert à rien dans cette situation.

 

Que faire si l'enfant vomit l'antibiotique ? Faut-il lui redonner la même dose entièrement ?

Si l'enfant vomit avant qu’une demi-heure ne se soit écoulée depuis l'administration de l'antibiotique, il faut lui donner à nouveau la dose complète. En revanche, si cela se produit dans un espace de temps supérieur, il ne faut pas répéter l'administration, et l’enfant peut prendre l'antibiotique à l'heure programmée pour la prochaine dose.

 

Comment se comporter si l'enfant a une bronchite ?

Dans la plupart des cas, la bronchite est causée par un virus, il est donc suggéré d’attendre deux ou trois jours pour voir si la situation tend à s'améliorer spontanément. Si les symptômes persistent ou s'aggravent, il faut contacter votre pédiatre car une surinfection bactérienne pourrait avoir eu lieu, c’est-à-dire que la bronchite d’origine virale pourrait se « compliquer » par l'attaque d’une bactérie, situation nécessitant un traitement antibiotique.

 

Comment administrer le traitement antibiotique ?

Il est essentiel de suivre à la lettre les indications du pédiatre en ce qui concerne les doses, les horaires, et la durée totale du traitement, même si vous observez une rémission des symptômes. Pour une action efficace, l'antibiotique doit être présent dans le sang dans une certaine concentration et pendant une période de temps précise.

 

Si l'enfant souffre d’un trouble pour lequel le pédiatre avait déjà prescrit un traitement spécifique, est-ce que l’on peut directement lui administrer le même traitement ?

Non, il faut consulter à nouveau le pédiatre : bien que les symptômes soient les mêmes, l'infection pourrait avoir une cause différente et donc nécessiter un traitement différent.

 

Gouttes, suppositoires ou sirop : quelle est la formulation la plus appropriée ?

Pour l'enfant qui est âgé d'au moins un an, les gouttes représentent une solution valable. Ensuite, étant donné que le nombre de gouttes est calculé en fonction du poids, on préfère généralement le sirop. Si, parmi les symptômes grippaux, se trouvent des vomissements, vous pouvez utiliser des suppositoires.

 

En cas de toux, comment faut-il agir ?

Pour soulager l'inconfort, il est conseillé que l’enfant boive plus de liquides. Il est également bon de lui faire des lavages nasaux et d’humidifier l'environnement dans lequel l'enfant dort. Pour maintenir les voies respiratoires libres et réduire l'inflammation, vous pouvez utiliser un spray avec une solution physiologique qui humidifie les voies respiratoires.

 

Si la fièvre disparaît et que l’enfant va mieux, est-ce que l’on doit arrêter le traitement antibiotique ?

Il est essentiel de poursuivre le traitement antibiotique pendant le temps indiqué vu que, même si la fièvre disparaît, les bactéries peuvent être présentes dans le corps. Il faut laisser à l’antibiotique le temps nécessaire pour éliminer toutes les bactéries afin d'éviter de possibles rechutes (nouvelles infections).

banner bebe