Noël « sans excès »

Petite fille qui mange seule

Pendant les fêtes, il est possible que l'enfant consomme des aliments plus riches en calories, sucres et graisses. Comment faire face à ces excès?


Manger des aliments auxquels ils ne sont pas habitués, plus riches en sucres et en graisses, peut avoir des conséquences sur la santé des enfants. Maux de ventre, fatigue ou manque d'appétit sont quelques-uns des troubles qui peuvent affecter les plus jeunes pendant les fêtes. Voici quelques conseils pour qu’ils passent ces moments de façon sereine et dans la joie.

L'acétone, un symptôme typique

Consommer des aliments auxquels il n’est pas habitué et certaines infections comme une angine ou une gastro-entérite peuvent déranger l'estomac de l’enfant, et même le faire vomir. Si les vomissements et le manque d’appétit persistent, empêchant l'enfant de prendre du sucre, alors de l'acétone peut apparaître dans le sang et l'urine, provoquant un symptôme bien connu des mamans : une haleine qui sent la pomme pourrie.

L'acétone n'est donc pas une maladie mais un symptôme: elle signifie que le corps, qui n'a pas de sucre pour produire de l'énergie, doit puiser dans la réserve de graisse dont la combustion produit ce que l’on appelle les corps cétoniques qui fournissent cette odeur caractéristique de l'haleine. Ce phénomène arrive plutôt chez les enfants entre la naissance et six ans, car leurs réserves en sucre sont plus faibles que chez les enfants plus âgés ou que chez les adultes.

Dans ces moments, ne vous inquiétez pas si votre enfant refuse de manger et saute certains repas: il est possible qu’un déjeuner ou un dîner trop riches lui aient coupé l’appétit. N’insistez pas pour qu’il mange.

Mal au ventre chez l'enfant

En général, les maux de ventre ne doivent pas inquiéter. Ils sont souvent dus à de mauvaises habitudes alimentaires et à une nourriture pauvre en légumes, en fruits et en fibres, d’où une certaine constipation. L'excitation de Noël, des fêtes... peut également en être responsable. Si, en plus de la douleur, l’enfant vomit, a de la fièvre et de la diarrhée, alors il est probable qu’il s’agisse d’une gastro-entérite virale. Dans ce cas, si l'enfant ne parvient pas à garder les aliments ou les liquides, il convient de suspendre momentanément l’alimentation afin de reposer l'appareil digestif. Quand les nausées diminuent, on peut commencer à donner à l'enfant de petites gorgées de solutions de réhydratation orale, vendues en pharmacie, et qui contiennent des sucres et des sels nécessaires à l'équilibre de l’organisme.

banner bebe