Prendre des analgésiques pendant la grossesse

Femme enceinte avec des medicaments dans la main

La prise d’analgésiques pendant la grossesse serait néfaste à la santé sexuelle des bébés de sexe masculin.

 

Selon une étude publiée dans la revue Human Reproduction Today, pendant la grossesse, les analgésiques peuvent nuire à la santé des bébés de sexe masculin et à leur future capacité de reproduction.

La consommation d'analgésiques, comme le paracétamol, l'aspirine et l'ibuprofène pendant la grossesse pourrait nuire à la fertilité des garçons, selon les résultats d'études menées au Danemark, en France et en Finlande.

L'étude a conclu que la prise d'analgésiques pendant le premier semestre de la grossesse, mais surtout pendant le deuxième, accroit le risque que le bébé souffre d’une cryptorchidie. Dans le cas de l'aspirine et de l'ibuprofène, le risque double.

La cryptorchidie est une maladie qui se caractérise par la non descente de l’un ou des deux testicules. Parmi les conséquences de cette maladie, on trouve l’infertilité et le cancer des testicules.

banner bebe