Obésité pendant la grossesse et fausse-couche

Femme enceinte mange du chocolat

38% des femmes européennes sont en surpoids ou obèses, ce qui affecte non seulement leur santé, mais peut aussi avoir de graves conséquences pour leur progéniture.

 

Le risque de mortalité de leurs enfants est deux fois plus élevé que chez les femmes qui ont un poids normal.

Une étude affirme que le surpoids de la mère pendant la grossesse augmente le risque de décès du bébé avant de naître et au cours de la première année de vie. Le risque de mort fœtale et infantile est deux à trois fois plus élevé chez les femmes obèses qui tombent enceintes. Les auteurs de l'étude, membres de l'Université de Newcastle, en sont venus à cette conclusion après avoir analysé 42.000 grossesses.

L’une des explications de l'augmentation de la mortalité chez les nouveau-nés de mères obèses est le fait que l'obésité favorise le risque de pré-éclampsie, une maladie causée par l’augmentation de la pression artérielle.

Par ailleurs, l'excès de poids peut être un inconvénient pour qu'il y ait une naissance naturelle, ce qui est aussi associé à l’accouchement par césarienne, aux malformations congénitales et au diabète. Cette situation «se produit non seulement quand la mère tome enceinte en étant en surpoids, mais aussi quand elle prend trop de poids pendant sa grossesse », explique José Luis Neyro, gynécologue à l’Hôpital de las Cruces (Bilbao).

« Étant donnée la prévalence croissante de l'obésité chez les femmes enceintes, on peut prévoir une augmentation des taux de fausse-couches, de morts fœtales et de mortalité infantile », préviennent les auteurs de l'étude. « Les femmes doivent être averties des risque de faire face à une grossesse avec un Indice de Masse Corporelle (IMC) élevé et doivent recevoir un soutien pour le contrôler», concluent-ils.

La clé est de contrôler l'alimentation et le poids avant de tomber enceinte. De cette façon, la future mère améliorera les conditions de la vie future de l'enfant.

banner bebe