4 solutions pour ne pas se sentir triste pendant la grossesse

Dépression après l'accouchement

Vous vous sentez triste et déprimée alors que vous devriez rayonner de bonheur à l’idée de votre future maternité ? Voici les quatre règles d'or à suivre pour faire face à cette situation, beaucoup plus normale qu'il n'y paraît.

 

Pendant la grossesse, le bébé perçoit l’état psychique de sa maman et son développement peu s’en ressentir, en bien ou en mal. C’est en tout cas l'hypothèse formulée par un groupe d'universitaires de l'Université de Californie-Irvine et publiée dans la revue Psychological Science. Certes, l'humeur de la maman affecte le bébé, mais cela ne dépend pas totalement d’elle de se sentir bien ou mal. Vous aimeriez être toujours heureuse et contente, mais parfois, pendant votre grossesse, vous vous sentez triste et abattue.

*
*
*

*

*

Pendant la grossesse, alors que vous devriez être heureuse à l’idée de votre future maternité, les changements hormonaux vous rendent triste et déprimée. À cela peuvent s’ajouter des peurs inconscientes (peur de l'inconnu, de savoir si vous allez être une bonne mère, de l'accouchement) qui vous angoissent et vous inquiètent. En règle générale, au cours des semaines, ces craintes ont tendance à disparaître, laissant place à la joie et l'allégresse de devenir maman.

Il est important que vous vous permettiez ces périodes d’angoisse et de tristesse, sans vous faire aucun reproche. Ce n’est bon ni pour vous, ni pour votre bébé, de développer des sentiments de remords et de culpabilité. Vous devez accepter la situation comme quelque chose faisant partie de la grossesse et qui disparaîtra. Voici quatre conseils en or pour faire face à la déprime pendant la grossesse.

Règle 1. Pardonnez-vous.

Enceinte je déprime
Vous ne devez pas avoir honte ni culpabiliser. Vous devez accepter la tristesse et l’abattement comme des sentiments passagers dus aux changements hormonaux liés à la grossesse. Il est important d'accepter la situation et de ne pas vous en blâmer. L'acceptation est la première étape pour faire face. Vous pouvez compter avec le soutien de votre compagnon, de votre famille ou de vos amis.

Règle 2. Apprenez à dire « oui ».

Pendant la grossesse, il est normal que vous ayez envie de vous sentir plus choyée et « gâtée ». C’est quelque chose de très important pour votre estime de vous-même et c’est bien de le faire. Vous avez le droit de vous permettre quelques caprices, comme sortir faire du shopping, faire un voyage, ou tout simplement laisser votre compagnon prendre soin de vous plus qu’à l’habitude. Apprenez à dire « oui » quand vos proches vous proposent quelque chose que vous aimez, ou simplement quand ils veulent s’occuper de vous et vous entourer. En ce qui concerne l’alimentation, il est important qu’elle soit saine et équilibrée, mais cela ne vous interdit pas de céder à quelques envies.

Règle 3. Bougez !

Pratiquer quotidiennement un exercice physique, de préférence à l'air libre, est la façon la plus saine de récupérer sa bonne humeur et sa positivité. Le mouvement exige la production d'endorphines, responsables de la sensation de bien-être général et prolongé. En outre, l'activité physique permet de décharger l’accumulation de stress, ce qui est très bénéfique pour l'équilibre émotionnel. L’idéal est de marcher tous les jours au moins 45 minutes.

Règle 4. Prenez soin de vous !

Enceinte, je déprime

Prendre soin de votre image est essentiel si vous voulez garder le moral. Chaque femme sait comment faire pour « se sentir bien », faites-le ! Bien coiffée, une peau soignée, des vêtements qui vous mettent en valeur, éventuellement un peu de maquillage et vous vous sentirez fabuleuse. En outre, la grossesse rendant naturellement belle, profitez-en pour montrer votre ventre rond avec des tenues de futures mamans qui vous avantagent.

banner bebe