Jalousie : le bon moment pour annoncer la nouvelle à votre enfant

Petit garçon qui touche le ventre arrondi de sa maman

Les parents doivent choisir le meilleur moment pour expliquer à leur aîné qu’il aura bientôt un petit frère ou une petite sœur. Vous devez, pour ce faire, prendre en compte l'âge de l'enfant, son caractère... Voici quelques conseils utiles.

 

Plus l'enfant sera âgé, plus il sera facile de lui annoncer la bonne nouvelle et de le faire participer à l'ensemble du processus (préparation, grossesse, etc.). Vous pourrez lui expliquer plus facilement tous les changements à venir et raisonner avec lui pour éviter une possible jalousie.

Un très jeune enfant, cependant, n’est pas à même d’imaginer un avenir trop lointain. Par conséquent, il est inutile de parler de quelque chose qui va se passer dans six ou sept mois, parce qu'il ne peut pas le comprendre. De plus, la capacité de compréhension d'un jeune enfant est plus réduite et il est possible qu’il ait du mal à comprendre certaines choses.

- Si l'enfant aîné a moins de cinq ans, il est conseillé de lui annoncer la nouvelle quand le petit frère est sur le point de naître, de manière à ce que la nouvelle précède de peu l’évènement. Le risque est, par ailleurs, que l'enfant soit excité au début, puis, qu’au fil des mois, il fasse face à une forte déception, étant donné que le petit frère met du temps à arriver.

- Si l'aîné a plus de cinq ans, on peut lui annoncer la nouvelle après le sixième mois de grossesse. À cet âge, l'enfant a une meilleure compréhension de la notion du temps. Dans ce cas encore, il n'est pas conseillé d’annoncer la nouvelle trop tôt, parce que cela crée une très forte attente, difficile à supporter pendant neuf mois.

- L’idéal serait d’attendre que ce soit l’enfant qui montre de la curiosité devant le ventre de sa maman, dont le volume augmente et qu’il demande des explications. Il serait ainsi plus facile d'expliquer ce qui va se passer et de penser à tout ce que les futurs frères et/ou sœurs feront ensemble.

banner bebe