Comment soigner bébé lorsqu’il a de la fièvre

Maman qui prend la température de son bébé

La fièvre est souvent un sujet de préoccupation pour les parents. C’est aussi la raison la plus fréquente des consultations chez le pédiatre. Mais que donner à bébé lorsqu’il a de la fièvre ?

 

Avant d'administrer un médicament à votre bébé, vous devez vous assurer qu’il a de la fièvre. On considère que la température est élevée lorsqu’elle dépasse 38,5-39°C (pour les plus jeunes, prendre la température rectale).

En fait, la fièvre en elle-même ne constitue pas un danger pour l'enfant, elle indique simplement que quelque chose ne fonctionne pas correctement dans son corps et, surtout, que celui-ci lutte contre les virus et les bactéries. Par conséquent, plutôt que de s’évertuer à réduire la fièvre à tout prix, il convient d’abord d’en identifier la cause.

La fièvre n’est préoccupante que si l’enfant a souffert au préalable de convulsions fébriles. De même, s’il présente des symptômes pouvant faire penser à une maladie grave comme une respiration sifflante ou un gonflement des ganglions du cou, par exemple, il est impératif de l'emmener chez le pédiatre.

 

Fièvre bébé : quels médicaments donner à bébé ?

Les antipyrétiques les plus efficaces sont le paracétamol et l'ibuprofène qui doivent être administrés lorsque la température dépasse 38,5°C.

L'aspirine est contre-indiquée chez les enfants, car elle peut provoquer des effets secondaires graves tels que le syndrome de Reye.

Si l’enfant a des nausées ou s’il vomit, optez pour la présentation en suppositoire. Si ce n’est pas le cas, préférez une formulation orale (gouttes ou sirop). Les antibiotiques ne sont nécessaires que s’il y a une infection bactérienne et c’est au médecin de les prescrire.

 

Fièvre bébé : quels sont les autres soins à apporter à bébé ?

L’enfant ne doit rester alité que s’il se sent fatigué ou abattu ; il en fera d’ailleurs lui-même la demande. Ne l’empêchez donc pas de jouer ou de circuler dans la maison s’il le souhaite : c’est un signe que son corps tolère bien le symptôme et le garder au le lit serait alors une contrainte inutile.

Il n’est pas non plus nécessaire de lui imposer un régime alimentaire ; il aura de toute façon tendance à manger moins. Mieux vaut s’adapter à son appétit et lui proposer souvent à boire, mais sans jamais le forcer.

banner bebe