Dysplasie de la hanche 

Ce que vous allez trouver dans cet article[Masquer]
Dysplasie de la hanche de bébé

Cette pathologie de la hanche est observée suite à la naissance d’un bébé et suscite la crainte chez les parents. Une dysplasie congénitale est un cas d’urgence qu’il faut détecter à l’accouchement, ou au pire, pendant les visites pédiatriques.

Nous vous donnons toutes les informations utiles sur le sujet.

 

*
*
*

*

*

Qu’est-ce que la dysplasie de la hanche ?

La hanche est un ensemble de plusieurs articulations. Les os du bassin, les os du pubis, les têtes des os de la cuisse, toutes ces structures sont reliées entre elles par des tendons solides. La hanche peut donc subir une luxation au niveau de chacune de ces articulations. Les jointures perdent leurs positions naturelles, soit au cours de la grossesse, soit au moment de l’accouchement. Cette pathologie nécessite un traitement particulier au cours des premiers mois de vie. En effet, son aggravation va rendre les mouvements et la marche impossibles.

Les niveaux de gravité d’une dysplasie de la hanche

La pathologie est bénigne quand la partie supérieure du fémur se déplace de la cavité du bassin. Quand l’os sort complètement de la cavité, la dysplasie est plus grave. Cette anomalie est détectée par le spécialiste en néonatologie en palpant la hanche du nouveau-né. Il pratique alors ce qu’on appelle la « manœuvre d’Ortolani et Barlow ».

 

Les conséquences d’une dysplasie non traitée

Cette anomalie doit être résolue dans les jours qui suivent la naissance. Si une dysplasie de la hanche n’est pas traitée suffisamment tôt, la hanche qui supporte alors le poids du corps lors de la position debout, va en pâtir. De plus, les premiers pas de l’enfant seront impossible. Plus graves encore, les lésions des os, les membres inférieurs qui deviennent asymétriques, tout cela peut entrainer des séquelles à vie. Une fois devenu adulte, l’enfant non soigné connaitra l’arthrose précoce de la hanche.

 

Comment traiter la dysplasie de la hanche ?

Au niveau de la hanche, le fémur constitue l’os le plus mobile. Le traitement consiste donc à maintenir la tête du fémur dans la cavité et de façon prolongée pour permettre un développement normal des os et ceux du bassin.

Une dysplasie bénigne de la hanche sera traitée à l’aide d’une prothèse souple qui permet à la fois le maintien de la tête fémorale et le mouvement des pieds de l’enfant. Pendant le traitement, les mamans sont encouragées à prendre leurs enfants à califourchon sur le côté. Des pratiques comme le fait d’endormir le bébé sur le dos sont aussi bénéfiques. Les pédiatres recommandent désormais le portage dorsal comme une méthode naturelle permettant d’améliorer la dysplasie légère de la hanche.

Quant à une malformation moyenne, elle sera soignée à l’aide de prothèses rigides. Pendant la thérapie, l’enfant ne pourra pas serrer ou étirer ses jambes. En effet, les cuisses sont maintenues en flexion avec une certaine ouverture.

En cas de dysplasie sévère de la hanche, l’immobilisation de la jambe et du bassin est indispensable, pendant au moins trois semaines. Dans tous les cas, l’avis d’un orthopédiste est toujours à prendre en compte, et la surveillance doit être faite jusqu’à la fin de la période de croissance du jeune enfant.

banner bebe