Abus d'antibiotiques chez les enfants

Abus d'antibiotiques chez les enfants

On a diagnostiqué une otite séreuse à ma fille de 3 ans et on lui a prescrit un traitement à base d'antibiotiques (et d'autres médicaments), trois cycles d’une durée de six jours séparés par 20 jours.

 

Par hasard, deux semaines avant de commencer ce traitement, elle avait terminé un autre traitement à base d’antibiotiques que le pédiatre lui avait prescrit.

Comment cela affecte-t-il le corps de ma fille ? Est-ce que cela peut avoir des effets secondaires négatifs ? Et si peu de temps après avoir terminé ce traitement pour l’otite séreuse, ma fille a-t-elle besoin d’antibiotiques ?

Je déteste lui donner autant de médicaments car, en plus, je lui donne sans cesse des mucolytiques, des expectorants, des antitussifs, etc. J'ai peur que le remède soit pire que le mal... Je vous remercie.

 

Réponse du Pédiatre

Il n'existe aucun médicament qui n'ait pas d'effet secondaire ; ils sont plus ou moins importants, plus ou moins fréquents, mais ils existent.

Il ne faut attendre aucune toxicité d’un antibiotique bien indiqué, administré à la dose correspondante au poids ou à la surface corporelle de l’enfant, tout en respectant l’horaire d'administration et la durée du traitement nécessaires.

L’otite séreuse, aussi connue sous le nom d'otite moyenne avec épanchement, se caractérise par l’accumulation de mucosité dans la cavité du tympan (oreille moyenne). La cause la plus fréquente est le dysfonctionnement de la trompe d'Eustache, qui est le conduit qui relie l'oreille moyenne au naso-pharynx, dont la fonction est la ventilation de la zone de l'oreille. Ce dysfonctionnement peut être conditionné des processus catarrhaux fréquents, avec une accumulation de mucus dans l’orifice de sortie de la trompe dans la gorge, provoquant sa fermeture, la création d'un état de vide dans l'oreille moyenne et l'apparition conséquente de mucosité.

Une augmentation de la taille des végétations (adénoïdes) peut également conditionner le dysfonctionnement de la trompe d'Eustache.

Les otites moyennes avec épanchement récurrentes ou leur « chronicité » peuvent affecter le tympan (membrane vibrante qui sépare l'oreille externe de l’oreille moyenne), et c’est d'ailleurs souvent le cas, ce qui empêche sa vibration normale et entraîne la perte d'audition conséquente, à un âge où cela peut interférer dans l'apprentissage du langage.

On propose de nombreux traitements : des antibiotiques, si l’origine est due à une otite moyenne aiguë bactérienne ; des mucomodulateurs, avec l'idée qu'ils peuvent réduire la viscosité du mucus et l'éliminer plus facilement.

De bons lavages nasaux avec un sérum physiologique, répétés plusieurs fois par jour et de façon continue, contribuent à l'élimination du mucus accumulé.

Le traitement chirurgical, souvent indiqué, consiste à retirer les végétations (si leur taille est exagérée) et à mettre en place de petits tubes de ventilation dans les tympans, qui permettront l'entrée d'air de l'extérieur, en permettant la ventilation de l’oreille moyenne qui ne peut être obtenue à cause du dysfonctionnement de la trompe d'Eustache. Ces petits tubes se détachent généralement tout seuls au bout de quelques mois, le temps que l'enfant ait surmonté les problèmes qui empêchent le bon fonctionnement de la trompe.

Il faut garder à l'esprit qu'un certain nombre de facteurs prédisposent à souffrir d’otites moyennes en général et d’otites séreuses en particulier, comme le contact avec des enfants qui souffrent fréquemment d’infections respiratoires des voies supérieures (crèche, jardin d'enfants) et, surtout, la présence de fumée dans l’environnement où l’enfant respire. Il a été démontré que les enfants de père ou de mère fumeurs souffrent huit fois plus d’otite que les enfants de parents non-fumeurs.

banner bebe