Manger des algues pendant la grossesse

Manger des algues pendant la grossesse

Les algues ont de nombreuses propriétés pour l'organisme et sont très riches en iode. Découvrez les différences entre les unes et les autres et celles que vous pouvez consommer au cours de la grossesse.


Les algues sont un aliment que nos ancêtres mangeaient déjà et qui a été oublié pendant des siècles. Maintenant, leur consommation a augmenté car elles font partie des fameux «super-aliments », ces aliment qui nous aident à nous sentir bien, à maintenir notre poids et à avoir plus d'énergie. De plus en plus de futures mamans s’intéressent à leurs bénéfices. Nous vous détaillons les algues que vous pouvez trouver sur le marché, leurs caractéristiques, celles que vous pouvez manger et celles que vous devez éviter pendant la grossesse.

 

Bienfaits des algues pendant la grossesse : l’algue nori, un complément naturel

Manger des algues enceinte

Il s'agit d'une algue rouge réellement bonne et avec des caractéristiques nutritionnelles qui s’adaptent bien aux besoins des futures mamans. Elle est particulièrement riche en protéines, en fer et en provitamine A, trois nutriments dont la nécessité augmente fortement pendant la grossesse. Elle est également connue pour sa teneur en acides gras polyinsaturés, ainsi qu’en deux des acides oméga-3 les plus importants. Ces deux substances ont un rôle essentiel dans la bonne construction du tissu nerveux des enfants et dans le contrôle de l'humeur de la maman. Il est conseillé d’en consommer fréquemment, mais pas en grande quantité.

Manger des algues pendant la grossesse : l’algue kombu, interdite pendant la grossesse

Manger des algues enceinte

C’est une algue marron à usage commun, qui commence déjà à être considérée comme l'algue alimentaire par excellence. Sa principale caractéristique est d'être extrêmement riche en iode. C’est précisément cela qui oblige à avoir beaucoup d'attention lors de sa consommation, et elle est déconseillée pour les futures mamans. L'iode joue un rôle clé dans la régulation du métabolisme par les hormones thyroïdiennes, mais une consommation excessive d'iode, qui peut se produire en consommant souvent des algues kombu, est mauvaise pour la santé. Une autre caractéristique qui rend sa consommation déconseillée pendant la grossesse est sa richesse en acide glutamique, un acide aminé utilisé dans l'industrie alimentaire comme exhausteur de goût.

Manger des algues pendant la grossesse : l’algue wakame, à consommer occasionnellement

Manger des algues enceinte

L'algue wakame peut être consommée occasionnellement pendant la grossesse. Il s’agit d’une algue marron particulièrement riche en protéines, en sels minéraux, en acide folique et en alginates. En raison de ses propriétés de détoxication, elle est également utilisée pour purifier le sang après l'accouchement.

Les algues interdites pendant la grossesse : les «spaghettis de mer», à consommer avec prudence

Manger des algues enceinte

Les «spaghettis de mer» (himanthalia elongata) sont des algues marron particulièrement riches en vitamine C (six fois plus que les oranges), en potassium et en alginates. Leur consommation continue et régulière permet au corps de s'adapter plus facilement aux conditions environnementales extérieures (le froid, les efforts musculaires, etc.). De part leur richesse en iode, leur consommation pendant la grossesse exige de la prudence.

Manger des algues pendant la grossesse : l’algue dulse, à consommer avec modération

Manger des algues enceinte

Le palmaria palmata (dulse) est une algue rouge qui présente un équilibre idéal en nutriments, parmi lesquels se trouvent essentiellement de la vitamine C, de l’acide aminé lysine, du fer et du potassium. Elle a des propriétés digestives et est particulièrement efficace contre les troubles du stress. Consommée avec modération, elle ne présente pas de contre-indications pendant la grossesse.

Bienfaits des algues pendant la grossesse : l’algue hijiki, riche en calcium

Manger des algues enceinte

Le hijiki (sargassum fusiforme) mérite une attention particulière en raison de sa teneur élevée en calcium (1.400 mg pour 100 g, soit dix fois plus que le lait), ce qui en fait une arme puissante contre l'ostéoporose. Elle doit être consommée en petites quantités quand on attend un bébé.

Bienfaits des algues pendant la grossesse : la laitue de mer, pour éviter les crampes

Manger des algues enceinte

La laitue de mer (ulva lactuca) est une algue verte, également très riche en calcium (elle en contient trente fois plus que le lait). En plus de lutter contre l'ostéoporose, elle est bonne contre le stress et les crampes musculaires typiques de la grossesse.

banner bebe