Relation entre le bruit et la santé

Relation entre le bruit et la santé

Nous vivons entourés de bruits qui dépassent parfois le seuil tolérable pour notre santé. Nous vous donnons ici le niveau de décibels que nous supportons chaque jour et vous expliquons quelles sont les conséquences pour notre bien-être physique et émotionnel.

 

Les festivals de musique, les terrasses, les travaux en ville… En été, comme nous passons plus de temps à l'extérieur, nous sommes plus souvent et plus longtemps exposés à des niveaux sonores élevés, surtout si nous vivons dans des grandes villes.

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) reconnaît que le bruit est nocif à l’organisme : en plus de provoquer des troubles, voire la perte, de l’audition, les nuisances sonores peuvent entraîner des maux de tête, gêner la concentration, être la cause d'insomnie, de stress et même de problèmes digestifs et cardio-vasculaires. Des études récentes montrent 2/3 des français se disent gênés par le bruit à leur domicile. Selon l'OMS, l’intensité sonore maximale tolérable se situe aux environs de 65 décibels le jour et 55 la nuit. Mais comment cela se traduit-il en termes pratiques ? Voici quelques exemples de ce que nous supportons quotidiennement :

- De 10 à 30 dB : niveau de bruit faible. C’est celui d’une conversation tranquille dans une bibliothèque.

- De 30 à 50 dB : le niveau de bruit reste faible. C’est ce que nous percevons lorsque nous discutons et que nous entendons le bruit des tuyauteries ou du réfrigérateur dans la maison.

- De 55 à 75 dB : niveau de bruit élevé. Par exemple, un aspirateur génère 65 dB ; une rue à fort trafic atteint 75 dB ; le réveil ou la télévision, à un volume élevé, peuvent atteindre 75 dB, comme une machine à laver, un téléphone portable ou un robot ménager.

- De 75 à 100 dB : niveau élevé, très gênant. Par exemple, lorsque l’on se trouve dans les embouteillages ou que l’on entend une sirène de police, le niveau sonore atteint 90 dB.

- De 100 à 120 dB : niveau très élevé. Dans une boîte de nuit, nous nous trouvons à environ 110 dB ; un marteau piqueur génère 120 dB, la même chose qu’un klaxon de voiture ou qu’un concert de rock. L'oreille nécessite plus de 16 heures de repos pour compenser deux heures d'exposition à 100 dB.

- À partir de 120 dB : l'oreille humaine atteint le seuil de douleur et il y a un risque de surdité. Cela correspond, par exemple, au bruit d'un avion qui décolle à moins de 25 mètres ou d’un pétard qui explose à proximité.

banner bebe