Qu'est-ce que la douleur pelvienne intermenstruelle ?

Ce que vous allez trouver dans cet article[Masquer]
Douleur pelvienne entre les règles

En dehors des règles, il arrive qu’une femme se plaigne de douleurs du bas-ventre ou encore du bas du dos. Vous est-il déjà arrivé de ressentir une douleur dans les ovaires ? Le côté gauche semble-t-il plus lourd que le droit ? Nous vous expliquons ici ce qu’il y a à savoir sur la douleur pelvienne intermenstruelle.

 

Douleur pelvienne intermenstruelle : un problème fréquent

Environ un cinquième des femmes en âge de procréer connaissent les affres des douleurs pelviennes intermenstruelles. Il s’agit plus précisément d’une douleur de la zone abdominale basse plutôt latérale en milieu de cycle et correspondant à l’ovulation. Au moment où l’un des ovaires libère un ovule, la croissance du follicule et la distension ovarienne vont provoquer une douleur qui irradie dans tout le bassin. La rupture du follicule provoque souvent un saignement qui va irriter la paroi de l’abdomen. C’est une sensation extrêmement incommodante qui peut épuiser et perturber la femme dans ses activités quotidiennes. La douleur pelvienne intermenstruelle peut durer plusieurs jours, débutant avant l’ovulation et se poursuivant quelques jours après.

Quels sont les symptômes de la douleur pelvienne intermenstruelle ?

- La douleur pelvienne est unilatérale, c’est-à-dire qu’elle est ressentie soit à gauche, soit à droite, mais jamais des deux côtés du bas-ventre. La localisation peut être alternée au fil des mois, mais peut aussi rester la même pendant plusieurs mois.

- La douleur pelvienne intermenstruelle dure de quelques minutes à plus de 48 heures.

- On reconnaît la douleur de l’ovulation par son caractère aigu, faisant penser à une colique.

- La date de survenue permet de distinguer la douleur pelvienne intermenstruelle : elle surgit juste au milieu du cycle menstruel.

Douleurs pelviennes intermenstruelles : comment les soigner ?

S’il a été confirmé que la douleur pelvienne intermenstruelle est bien causée par l’ovulation, aucun traitement médicamenteux n’est indispensable. Même l’examen du pelvis ne donnera aucun résultat particulier bien que la sensation de douleur paraisse exagérée chez la femme. En somme, il ne s’agit pas à proprement parler d’une maladie, mais d’un état qu’il va falloir supporter.

Pour ressortir le côté positif des douleurs pelviennes intermenstruelles, sachez que les femmes qui en souffrent n’ont aucun problème à repérer leurs jours féconds. Si vous essayez de tomber enceinte ou que vous ne voulez pas encore avoir de rapports sexuels fécondants, vous pouvez choisir ou bien éviter cette période de votre cycle menstruel.

 

banner bebe