Les enfants peuvent-ils consommer des herbes aromatiques ?

Enfants et épices

Beaucoup de mamans se demandent si elles peuvent donner des herbes aromatiques et des épices à leurs enfants, et quelles sont les plus appropriées. Nous vous répondons.


Les herbes aromatiques, dans les doses couramment utilisées pour la préparation des plats, sont sans danger pour les enfants et peuvent même être introduites pendant la phase de sevrage.

Tout d'abord, il faut savoir que les plantes que nous consommons aujourd’hui résultent d’une sélection naturelle : au cours de milliers d’années, l’homme a testé et identifié les plantes les plus adaptées à son alimentation. D’autre part, en plus d'une fonction aromatique, de nombreuses plantes ont des effets très bénéfiques sur la santé: la menthe poivrée, par exemple, stimule la digestion, tandis que l'origan empêche la fermentation et que le persil est un excellent désinfectant intestinal.

Ces propriétés viennent des huiles essentielles contenues dans chaque herbe: ces substances sont utilisées sous forme concentrée pour de nombreuses préparations à base de plantes et en phytothérapie. Elles peuvent être administrées aux enfants sur prescription médicale et en respectant les doses suggérées. Dans la cuisine, c’est un peu différent, car c’est le goût que l’on recherche plutôt que l’action pharmaceutique.

Les herbes peuvent aider les enfants à ne pas trop saler leurs aliments. Néanmoins, il ne faut pas oublier que le palais des enfants est très sensible et n'est pas toujours en mesure d'apprécier les saveurs marquées.

La réaction de plaisir ou de rejet de l’enfant donne une bonne indication sur comment introduire les herbes dans son alimentation. Il faut également faire attention à bien doser. Par exemple, dans le cas du basilic, que l’on cultive souvent chez soi, il ne faut utiliser que les feuilles apicales (celles de la partie supérieure) des plantes mesurant plus de 20 cm, en raison de leur faible teneur en eugénol, une substance qu’il convient de limiter.

Quelles épices ?

Les épices ont une saveur beaucoup plus prononcée que les herbes aromatiques et leurs huiles essentielles sont si concentrées qu’une toute petite quantité peut donner une très forte saveur au plat. Il faut éviter de donner des épices très relevées aux enfants de moins de quatre ans, et faire très attention avec les plus grands car elles pourraient provoquer une brûlure insupportable dans leur bouche encore délicate et irriter la muqueuse.

Bien que moins agressives, les épices plus douces nécessitent quand même une attention particulière. Certaines ont un effet pharmacologique et, tout comme les médicaments, leur utilisation excessive peut entraîner des effets secondaires indésirables, beaucoup plus forts pour les petits organismes immatures.

- La noix de muscade contient de la myristicine, une substance qui, à doses excessives, peut provoquer chez les enfants des maux de tête, des nausées et des crampes.

- Le clou de girofle, consommé en excès, peut avoir des effets irritants sur les reins.

- Trop de cannelle peut conduire à une accélération du rythme cardiaque.

- Le poivre noir contient de la pipérine, une substance ayant une action irritante sur les muqueuses de l'estomac.

banner bebe