Les phases de la sexualité infantile

Enfants en cercle qui sourient

Sigmund Freud, le père de la psychanalyse, fut le premier à étudier systématiquement le lent processus de transition de la sexualité infantile à la sexualité adulte.

Nous lui devons également la célèbre hypothèse du chemin de l'auto-découverte, qui se développe en trois phases, dans chacune desquelles l'enfant est particulièrement intéressé par une zone de son corps:

1/ La bouche pendant la phase orale, au cours de la première année de vie.

2/ L'élimination des propres excréments pendant la phase anale, entre deux et trois ans.

3/ Les organes sexuels lors de la phase phallique, de trois à six ans. Aujourd'hui, le terme phallique est chargé de connotations négatives, mais son sens vient du mot grec phal, bourgeonner, et phallus, qui est la partie du corps masculin qui fait « bourgeonner » la vie. L'enfant concentrera dans ces différentes zones ce que Freud appelait la libido, dans son sens premier «l'énergie qui conduit à la recherche du plaisir ».

Freud écrit: «Quand il vient au monde, le nouveau-né vient avec sa sexualité... Certaines sensations sexuelles l'accompagnent pendant la durée de l'allaitement et à différents stades de l'enfance... Les organes reproducteurs proprement dits ne sont pas les seules parties du corps qui fournissent des sensations de plaisir sexuel, mais la nature a arrangé les choses de telle sorte que, pendant l'enfance, il est inévitable de stimuler ces organes ».

En fonction des réponses que les adultes sont capables de lui donner aux différents stades de sa vie, l'enfant va créer sa propre identité. En fait, l'attitude des parents a une influence fondamentale sur la capacité de l’enfant à s’accepter et à communiquer avec les autres.

banner bebe